Nous pouvons supposer, ou bien que Signal-Post Hill, apres son soulevement, s'est abaisse avec la region environnante, ou bien qu'il n'a jamais ete souleve a la meme hauteur qu'elle. Cette derniere hypothese me parait la plus vraisemblable, car, durant le soulevement lent et uniforme de cette partie de l'ile, l'energie souterraine, affaiblie par des eruptions repetees de matieres volcaniques emises au-dessous de ce point, devait necessairement conserver moins de puissance pour le soulever. Un fait analogue semble s'etre produit pres de Red Hill, car, en remontant les coulees de lave qui affleurent, des environs de Porto-Praya vers l'interieur de l'ile, j'ai ete amene a supposer que la pente de la region a ete legerement modifiee depuis que la lave y a coule, soit qu'il y ait eu un leger affaissement pres de Red Hill, soit que cette partie de la plaine ait ete portee a une hauteur moins considerable que le reste de la contree, lors du soulevement general.

_Lave basaltique qui surmonte le depot calcaire_.--Cette lave, d'un gris pale, est fusible en un email noir; sa cassure est terreuse et concretionnee, elle contient de petits grains d'olivine. Les parties centrales de la masse sont compactes, ou parsemees tout au plus de quelques petites cavites, et elles sont souvent colonnaires. Cette structure se presente d'une maniere saillante a Quail-island ou la lave a ete divisee, d'une part, en lamelles horizontales et, d'autre part, decoupee par des fissures verticales en plaques pentagonales; celles-ci etant a leur tour empilees les unes sur les autres, se sont insensiblement soudees, de maniere a former de belles colonnes symetriques. La surface inferieure de la lave est vesiculaire, mais parfois sur une epaisseur de quelques pouces seulement; la surface superieure, qui est egalement vesiculaire, est divisee en spheres formees de couches concentriques, et dont le diametre atteint souvent 3 pieds. La masse est formee de plus d'une coulee; son epaisseur totale etant, en moyenne, de 80 pieds. La partie inferieure s'est certainement etalee en coulees sous-marines, et il en est probablement de meme pour la partie superieure. Cette lave provient en majeure partie des regions centrales de l'ile, comprises entre les collines marquees A, B, C, etc., dans la figure. La surface de la contree est unie et sterile pres de la cote; le pays s'eleve vers l'interieur par des terrasses successives; lorsqu'on les observe de loin, on en distingue nettement quatre superposees.

_Eruptions volcaniques posterieures au soulevement de la cote; matieres eruptives associees avec du calcaire terreux_.--Ces laves recentes proviennent des collines coniques a teinte brun-rouge, disseminees dans l'ile et qui s'elevent brusquement dans la plaine pres de la cote. J'en ai gravi plusieurs, mais je n'en decrirai qu'une seule, Red Hill, qui peut servir de type pour ce groupe et dont certaines particularites sont remarquables. Sa hauteur est de 600 pieds environ; elle est constituee par des roches de nature basaltique, tres scoriacees et d'un rouge vif; elle presente sur l'un des cotes de son sommet une cavite qui est probablement le dernier vestige d'un cratere. Plusieurs autres collines de la meme categorie sont, a en juger par leur forme exterieure, surmontees de crateres beaucoup mieux conserves. Lorsqu'on longe la cote par mer, on voit clairement qu'une masse considerable de lave, partie de Red Hill, s'est ecoulee dans la mer en passant au-dessus d'une ligne de rochers haute d'environ 120 pieds. Cette ligne de rochers constitue le prolongement de celle qui forme la cote et qui borne la plaine de deux cotes de la colline; ces coulees ont donc ete emises par Red Hill posterieurement a la formation des rochers de la cote, et a une epoque ou la colline se trouvait, comme aujourd'hui, au-dessus du niveau de la mer. Cette conclusion concorde avec la nature tres scoriacee de toutes les roches de Red Hill, qui semblent etre de formation subaerienne; et ce fait est important, car il existe pres du sommet quelques bancs d'une matiere calcaire, qu'a premiere vue on pourrait prendre a tort pour un depot sous-marin.

Observations Geologiques sur les Iles Volcaniques Page 15

19th Century English Literature

Charles Darwin

Free Books in the public domain from the Classic Literature Library ©

Charles Darwin

All Pages of This Book