Misc_., vol. II, p. 301, le capitaine Carmichael. Le capitaine Lloyd a decrit recemment quelques-unes de ces masses avec beaucoup de soin dans les _Proceedings of the geological Society_ (vol. III, p. 317). Plusieurs faits interessants sont rapportes sur ce sujet dans le _Voyage a l'Isle de France_, par un _Officier du Roi_. Consulter aussi _Voyage aux quatre Isles d'Afrique_ par M. Bory de Saint-Vincent.

[4] _Voyages aux Terres australes_, t. I, p. 54.

[5] M. Lesson semble admettre les idees de M. Bailly dans la description qu'il a faite de l'ile dans le _Voyage de la "Coquille"_.

[6] J'ai decrit cette substance dans mon _Journal_. Je la croyais alors constituee par un phosphate de chaux impur.

CHAPITRE III

ASCENSION

Laves basaltiques.--Nombreux crateres tronques du meme cote.--Structure singuliere de bombes volcaniques.--Explosions de masses gazeuses.--Fragments granitiques ejacules.--Roches trachytiques.--Veines remarquables.--Jaspe, son mode de formation.--Concretions dans le tuf ponceux.--Depots calcaires et incrustations dendritiques sur la cote.--Couches laminees alternant avec de l'obsidienne et passant a cette roche.--Origine de l'obsidienne.--Lamination des roches volcaniques.

Cette ile est situee dans l'ocean Atlantique, par 8 deg. lat. S. et 14 deg. long. W. Elle a la forme d'un triangle irregulier (Voir la carte ci-jointe), dont chaque cote mesure environ 6 milles de longueur. Son point culminant se trouve a 2.870 pieds[1] au-dessus du niveau de la mer. Elle est entierement volcanique, et, vu l'absence de preuves contraires, je la crois d'origine subaerienne. La roche fondamentale est de nature feldspathique, elle offre partout une couleur pale, et elle est generalement compacte. Dans la region sud-est de l'ile, qui est aussi la plus elevee, on trouve du trachyte bien caracterise et d'autres roches analogues appartenant a cette famille lithologique si variee. La circonference presque tout entiere est couverte de coulees de lave basaltique noire et rugueuse: on y voit poindre de-ci de-la une colline ou une simple pointe de rocher constituees par du trachyte qui n'a pas ete recouvert. L'un de ces pointements, pres du bord de la mer, au nord du fort, n'a que 2 ou 3 yards de diametre.

_Roches basaltique_.--La lave basaltique sous-jacente est extremement celluleuse en certains points, beaucoup moins en d'autres; sa couleur est noire, mais elle contient quelquefois des cristaux de feldspath vitreux, parfois aussi, mais rarement, une grande quantite d'olivine. Ces coulees semblent avoir ete singulierement peu fluides; leurs parois et leur extremite sont tres escarpees, et n'ont pas moins de 20 a 30 pieds de haut. Leur surface est extraordinairement raboteuse, et a distance elle parait parsemee d'un grand nombre de petits crateres. Ces intumescences sont des monticules larges, irregulierement coniques, traverses de fissures, et formes par un basalte plus ou moins scoriace, comme les coulees environnantes, mais possedant une structure colonnaire mal definie: leur hauteur au-dessus de la surface generale varie de 8 a 30 pieds, et ils ont ete formes, je pense, par l'accumulation de la lave visqueuse aux points ou elle rencontrait une plus grande resistance. A la base de plusieurs de ces monticules, et parfois aussi en des parties plus horizontales de la coulee, des cotes epaisses s'elevent a 2 ou 3 pieds au-dessus de la surface; elles sont formees de masses de basalte angulo-globulaires, ressemblant par leur forme et par leur dimension a des tuyaux de terre cuite recourbes, ou a des gouttieres de la meme matiere, mais elles ne sont pas creuses: j'ignore quelle peut avoir ete leur origine. Un grand nombre de fragments superficiels de ces coulees basaltiques offrent des formes singulierement contournees, et plusieurs specimens ressemblent, a s'y meprendre, a des blocs de bois de couleur sombre sans ecorce.

Plusieurs des coulees basaltiques peuvent etre suivies, soit jusqu'aux points d'eruption a la base de la grande masse centrale de trachyte, soit jusqu'a des collines isolees, coniques, de teinte rougeatre, qui sont eparpillees sur le littoral du nord et de l'ouest de l'ile.

Observations Geologiques sur les Iles Volcaniques Page 29

19th Century English Literature

Charles Darwin

Free Books in the public domain from the Classic Literature Library ©

Charles Darwin

All Pages of This Book