Elles sont toujours de forme ovale, parfois elles sont fortement renflees par le milieu, et meme fusiformes; leur surface est recouverte de cretes et de sillons concentriques, disposes avec une certaine regularite, et qui sont tous perpendiculaires a un axe du globule; la partie interne est compacte et vitreuse. M. Beudant suppose que des masses de lave encore plastique ont ete projetees dans l'air et animees d'un mouvement rotatoire autour d'un meme axe, ce qui a determine la forme de la bombe et des cotes superficielles. Sir Thomas Mitchell m'a donne un echantillon qui semble etre, a premiere vue, la moitie d'un globe d'obsidienne fortement aplati; il a singulierement l'aspect d'un objet artificiel, et cet aspect est exactement represente (en grandeur naturelle) dans la gravure ci-jointe. Cet echantillon a ete trouve, tel que nous le voyons, dans une grande plaine sablonneuse, entre les rivieres Darling et Murray en Australie, et a plusieurs centaines de milles de toute region volcanique connue. Il parait avoir ete enfoui dans une matiere tufacee rougeatre, et peut-etre a-t-il ete transporte par les aborigenes ou par des agents naturels. La coupe ou enveloppe externe est formee d'obsidienne compacte, de couleur vert bouteille, et elle est remplie de lave noire finement celluleuse beaucoup moins transparente et moins vitreuse que l'obsidienne. La surface exterieure porte quatre ou cinq cotes assez peu nettes, que dans la figure on a peut-etre representees en les exagerant. Nous avons donc ici la structure externe decrite par M. Beudant et la nature celluleuse interne des bombes de l'Ascension. La levre de la coupe exterieure est legerement concave, exactement comme le bord d'une assiette creuse, et son bord interne surplombe un peu de lave cellulaire centrale. Cette structure est tellement symetrique sur toute la circonference, qu'on est oblige d'admettre que la bombe a fait explosion pendant sa course aerienne, alors qu'elle etait encore animee d'un mouvement de rotation, avant d'etre entierement solidifiee, et que la levre et les bords ont ete ainsi legerement modifies et inflechis vers l'interieur. On peut observer que les cotes exterieures sont situees dans des plans perpendiculaires a un axe oblique au grand axe de l'ovoide aplati: nous devons supposer, pour expliquer ce fait, que, lors de l'explosion de la bombe, l'axe de rotation a subi un deplacement.

[Illustration: FIG. 4.--Bombe volcanique d'obsidienne d'Australie, vue de face dans la figure superieure et de profil dans la figure inferieure.]

_Explosions de masses gazeuses_.--Les flancs de Green Mountain et la contree environnante sont couverts d'une grande quantite de fragments incoherents, formant une masse epaisse de quelques centaines de pieds. Les couches inferieures consistent generalement en tufs a grain fin a peine consolides[6], et les lits superieurs en grands fragments detaches, alternant avec des lits de matieres moins grossieres[7]. Une couche blanche rubanee de breche ponceuse decomposee etait reployee d'une facon remarquable en fortes courbes ininterrompues, au-dessous de chacun des grands fragments du banc surincombant. Je suppose, d'apres la position relative de ces bancs, qu'un cratere a orifice etroit, occupant a peu pres l'emplacement de Green Mountain, a lance comme un enorme fusil a air, avant son extinction finale, cette vaste accumulation de materiaux meubles. Des dislocations tres importantes se sont produites posterieurement a cet evenement, et un cirque ovale a ete forme par affaissement. Cet espace affaisse se trouve au pied nord-est de Green Mountain, et il est nettement indique sur la carte qui accompagne cet ouvrage. Son grand axe, repondant a une ligne de fissure dirigee N.-E.-S.-W., a une longueur de trois cinquiemes de mille marin; les bords de ce cirque sont presque verticaux, sauf en un seul point, et ont a peu pres 400 pieds de hauteur; a la partie inferieure ils sont constitues par un basalte feldspathique de couleur pale, et a la partie superieure par du tuf et par des fragments projetes a l'etat incoherent; le fond est uni, et sous tout autre climat il se serait forme en cet endroit un lac profond.

Observations Geologiques sur les Iles Volcaniques Page 31

19th Century English Literature

Charles Darwin

Free Books in the public domain from the Classic Literature Library ©

Charles Darwin

All Pages of This Book